Votez pour le nouveau nom du Gymnase de l’EST !

0

La réouverture du Gymnase de l’EST

Après de nombreux travaux, la Municipalité a rouvert en septembre dernier son tout dernier gymnase à Villemomble, le Gymnase de l’EST. En effet, depuis son arrivée aux responsabilités en juin 2020, l’équipe municipale, conduite par Monsieur le Maire Jean-Michel BLUTEAU avec le concours de son Adjoint Eric MALLET, était déterminée à faire le nécessaire pour rouvrir le plus rapidement possible aux licenciés des associations et aux écoliers Villemomblois, ce gymnase.

Ainsi, le gymnase avait été fermé en septembre 2019 suite à des désordres importants, décollements et bullages du sol rendant impraticable les activités sportives. Après des sondages, recherches et expertises, des travaux ont été engagés pour reprendre les évacuations des eaux, la création d’un bassin de rétention et la réfection complète du sol sportif. Ces travaux, d’un montant de plus de 250 000 euros, ont permis à la Municipalité de rouvrir en septembre le site pour le plus grand bonheur des pratiquants !

L’Histoire s’écrit maintenant grâce à VOUS !

Monsieur le Maire et la Municipalité ont donc souhaité marquer cette réouverture en attribuant un nom au dernier gymnase de Villemomble. Ils ont ainsi sollicité les Conseillers de quartier pour proposer une liste de noms qui vous est donc soumise. Ces derniers, par le biais des trois Conseils de quartier, ont donc proposé trois noms chacun. L’une des propositions était commune ! La Municipalité a également proposé deux noms dans cette liste qui comprend donc dix propositions.

Vous avez jusqu’au dimanche 27 février inclus pour donner votre avis et choisir votre nom pour le Gymnase de l’EST !

Votre avis compte !


Vous pouvez retrouver plus bas les raisons qui ont motivé le choix par les Conseillers de quartier de ces noms.

LISTE DES NOMS PROPOSÉS



Ce qui a motivé ces choix

Marie-José Pérec : Elle est la seule athlète française à être triple championne olympique (1992 aux jeux de Barcelone sur 400 mètres et deux fois aux jeux d’Atlanta en 1996 sur 400 mètres et 200 mètres). Cette sportive est également double championne du monde du 400 mètres, à Tokyo en 1991 et à Göteborg en 1995. Chevalier de la Légion d’honneur en 1996, elle est promue au grade d’officier en 2013.

.

.

Marcel Gaudion : Il est l’une des figures incontournables qui ont contribué à l’émergence du Handball en France dans la seconde moitié du XXème siècle. Il a fait partie du club de Villemomble qui a connu un succès foudroyant dans les années 1950. Deux fois champion de France à onze (en 1945 devant 15 000 personnes au Parc des Princes, puis en 1949), le club remporta en 1953 le premier titre national à sept, avec Marcel Gaudion comme demi-centre et capitaine. Il a été sélectionné 16 fois en équipe de France à onze entre 1946 et 1954, participant au Championnat du monde 1952 (7e place). Mais il en a joué sept entre 1953 et 1955, tous en tant que capitaine, dont les trois rencontres du Championnat du monde 1954 en Suède (6e et dernière place).

.

Laëtitia Payet : Elle est médaillée aux championnats du monde par équipe respectivement en 2006, le Grand Prix de 2007, 2012 et 2015. Elle remporte 3 fois la médaille de bronze aux championnats d’Europe de 2011, 2012 et 2013. Elle s’est entrainée à VS Judo, une association villemombloise.

.

.

Thomas Bouhail : gymnaste villemomblois et formé à Villemomble, il devient en 2007 vice-champion d’Europe au sol à Amsterdam, avant de remporter son premier titre national au saut. En 2008, lors des Jeux olympiques de Pékin, Thomas devient vice-champion olympique au saut. Quelques mois après les Jeux olympiques, il devient le premier français à remporter la finale de la coupe du monde à Madrid (au saut). L’année 2009 voit Thomas remporter un double titre national (au saut et au sol), deux médailles aux Jeux méditerranéens (une en or, l’autre en argent), et surtout, un titre de champion d’Europe au saut, lors des championnats d’Europe à Milan. Le 24 octobre 2010, Thomas Bouhail devient le premier français champion du monde de gymnastique de l’ère moderne (médaille d’or au saut).

.

Marie-Amélie Le Fur : Elle est une exceptionnelle athlète paralympique française. Elle détient neuf médailles lors des jeux paralympiques : deux médailles d’argent à Pékin, trois médailles à Londres, trois médailles, dont deux en or, lors de l’édition de Rio et une médaille d’argent sur Tokyo. Son palmarès se complète également par douze médailles mondiales, dont quatre titres de championne. Depuis 2018, elle est présidente du comité paralympique et sportif Français. Elle est nommée Officier de l’ordre nationale du Mérite en 2008, chevalier de la Légion d’honneur en 2013 et Officier de la Légion d’honneur en 2016.

.

Allison Pineau : Handballeuse de l’équipe de France depuis 2007, elle a joué à Villemomble Handball (VHB) dans la catégorie moins de 18 ans. En équipe, elle est médaillée d’or aux Jeux olympiques de 2020 à Tokyo, médaillée d’argent aux Jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro, championne du monde en 2017, championne d’Europe en 2018. A titre individuel, elle est élue meilleure handballeuse mondiale de l’année en 2009 et Élue meilleure demi-centre du championnat du monde en 2009 et en 2011.

.

Thomas Pesquet : spationaute français, il occupe différents postes dans l’industrie aérospatiale et au Centre national d’études spatiales (CNES) avant de devenir, en 2005, pilote de ligne. Il est le dixième Français à partir dans l’espace en décollant le 17 novembre 2016 à bord de Soyouz MS-03 depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan. En juillet 2020, il est sélectionné pour une seconde mission à bord de la capsule Crew Dragon, construite par l’entreprise américaine SpaceX. Il devient ainsi le premier Européen assigné à une mission à bord du Crew Dragon2, que l’Agence spatiale européenne décide de baptiser Alpha. Le 23 avril 2021, Thomas Pesquet embarque pour la deuxième fois de son existence vers la station spatiale internationale (ISS). Le 4 octobre 2021, il devient le premier Français commandant de l’ISS.

.

Camille Muffat : considérée comme l’une des plus grandes nageuses françaises, elle se révèle au plus haut niveau à l’âge de 15 ans, en battant Laure Manaudou sur 200m 4 nages lors des Championnats de France 2005, et en lui subtilisant son record de France. Elle est championne d’Europe sur cette distance en petit bassin à Debrecen en 2007. Lors des Jeux olympiques de Londres, elle remporte trois médailles : l’or sur 400 mètres nage libre le 29 juillet 2012, puis l’argent sur 200 mètres nage libre, et enfin le bronze sur le relais 4 × 200 mètres nage libre. Camille Muffat devient la quatrième Française à remporter un titre olympique individuel en natation. Elle est également la troisième Française, après à avoir remporté trois médailles olympiques lors d’une même édition. Elle est tragiquement décédée dans un accident d’hélicoptère en 2015.

.

Clarisse Agbégnégnou : judokate française, elle possède le plus beau palmarès du judo féminin français, avec une médaille d’argent (2016) et deux médailles d’or olympiques (2020 en individuel et par équipes), cinq titres de championne du monde (2014, 2017, 2018, 2019 et 2021), deux médailles d’argent mondiales (2013 et 2015) et cinq titres européens (2013, 2014, 2018, 2019 et 2020). Elle est désignée porte-drapeau de l’équipe de France olympique pour les JO de Tokyo 2020. Le 27 juillet 2021, elle est sacrée championne olympique. Elle remporte une deuxième médaille d’or, avec la France, dans la compétition par équipes mixtes. Elle est élue à la Commission des Athlètes de Haut-niveau du Comité national olympique et sportif français pour le mandat 2021-2025.

.

Amandine Henry : footballeuse internationale française qui a contribué ces dernières années à la visibilité du football féminin en France. Formée dans sa région natale puis au centre de formation de Clairefontaine, Amandine Henry rejoint l’Olympique lyonnais en 2007. Elle s’y construit un palmarès exceptionnel avec neuf titres de championne de France entre 2008 et 2016, cinq victoires en Coupe de France et remporte trois fois la Ligue des champions sur la même période. En 2015, elle est élue deuxième meilleure joueuse de la Coupe du monde. En 2017, Henry devient la capitaine des Bleues.

.
* J’autorise la Mairie de Villemomble à enregistrer mes données personnelles dans le cadre du RGPD (Loi n°2018-493 du 20 juin 2018 relative à la protection des données personnelles).

Votre avis compte !


Vous pouvez retrouver plus bas les raisons qui ont motivé le choix par les Conseillers de quartier de ces noms.

LISTE DES NOMS PROPOSÉS



Les commentaires sont clos.

😷 Port du masque obligatoire & nouvelles modalités d'accueil du public :‼️ Cliquez ici !