La pollution de l’air intérieur

0

Nous passons 14h par jour en moyenne à notre domicile. L’air que nous y respirons n’est pas toujours de bonne qualité. Le tabac, les moisissures, matériaux de construction, meubles, acariens, produits d’entretien, peintures, sont autant de sources de pollution dans les logements. Il est facile d’acquérir les bons gestes pour limiter les risques de pollution.

Aérer

Ouvrir les fenêtres 10 minutes par jour été comme hiver et adapter l’aération selon les activités intérieures : ménage, bricolage, travaux, cuisine, etc.

Ventiler

La ventilation, naturelle ou mécanique, permet de renouveler l’air en assurant une circulation générale et permanente. Les entrées d’air, les grilles, les bouches d’extraction et les systèmes de Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) doivent rester en fonction et être entretenues régulièrement.

Identifier et agir

Le tabac, le radon, le monoxyde de carbone, les produits de bricolage et travaux, les produits de la maison, les allergènes, l’humidité et les moisissures sont sources de pollution. Pour chacun d’eux, il y a un geste à faire :

  • Ne fumez pas à l’intérieur, même fenêtres ouvertes.
  • Faites vérifiez chaque année avant le début de l’hiver les appareils à combustion et installation par un professionnel.
  • Évitez d’utiliser les chauffages d’appoint combustibles mobiles en continu et les groupes électrogènes à l’intérieur.
  • Respectez les doses d’utilisation des produits d’entretien, d’hygiène et de bricolage conseillées sur l’étiquette.
  • Soyez plus vigilante si vous êtes enceinte ou si vous allaitez.

Pour en savoir plus : www.prevention-maison.fr.

Contacts utiles

Les commentaires sont clos.